Pages A4 - 305 à 310.

 

 

10. 6-  Avec ma nouvelle famille(suite).

(1984-1998)

(résumé - brouillon)

 

 

 

                                    En cours de rédaction.

                                           Commence maintenant une série de péripéties avec ma belle-sœur dont son divorce fut prononcé le 17 octobre 1987. Les déménagements, Charleroi (6/84), Montignies sur Sambre (12/85), rue de la Régence, Marcinelle, rue Tourette (7/97), place des Porions (11/97) avec ce Richard. Nous pensions bien faire en l'aidant financièrement. Ainsi nous lui avons payé des tentures, assurance, robes, garde-robe, Erasme, électricité, auto, four, radiateur et moteur de l'auto, Proximus, Fimaser et les déménagements. Il y eu aussi un piston et un PV payé à Richard. Après le décès de son mari (29/3/1983), ma belle-mère fut atteinte de diabète difficilement contrôlable. Elle vint s'installer chez nous le 1er juillet 1989 et sa maison fut mise en location après quelques travaux dont le chauffage central. Pendant le séjour de Monique chez un boucher à Jumet, nous restions sans nouvelle jusqu'en juin 1999 où elle vint atterrir sans le sous dans la maison de ma belle-mère à Buzet avec Gérard, un autre compagnon, agent de la PJ qui surveillait Richard et le mit en fuite. Ainsi, nous limitions les frais, car ma belle-sœur ne voulait pas faire ses comptes et avait cumulé pas mal de crédit qu'elle ne pouvait pas rembourser. Ils furent les 3e locataires de Buzet, mais gratuitement et qu'il fallut réaménager avec les meubles de sa maman en dépôt chez nous.

    Titi 31.08.1988                                                                          Août 1984

1988 1984 1984

 

1983 D Floreffe Bain  1988 28/10/1988

                                           Durand le mois d'août 1984, je construisis un établi-armoire avec des poutres rabotées et des portes en contre-plaqué. Le 1er janvier 1986, survint le décès d'Emile Duvivier à Carnières âgé de 94 ans, frère de ma grand-mère Léa (épouse de Charles Heureux) et parrain de mon frère Emile. Le 11 octobre 1986, ma femme reçu le brevet d'agréation d'Expert-comptable de l'Institut à Bruxelles suite à la reconnaissance de la profession. Durant ce mois d'octobre, nous avons réaménagé la salle de bain. Le 11 mars 1987, j'achetais ma 5e voiture semblable à la précédente, une Mazda 323 GLX de teinte bleu ciel également. En août, Jeannine arrêta son traitement hormonal, après 9 années infructueuses, car il s'avère que finalement, il ne sera pas possible d'avoir d'enfant et subit une opération aux cliniques universitaires de St. Luc à Woluwé St. Lambert (Bruxelles) de la vésicule et par la même occasion de l'appendice.  Le 1er janvier 1988, ma femme opta pour le statut d'indépendant comme gérante de la société "Fiscoburo" à Rhisnes. Le 17 mars survint à Gilly le décès d'Emilie Alexandre, épouse de mon oncle Richard Heureux. Nous avons ensuite passé l'acte d'achat d'une seconde maison située au 3 de la rue Chanoine Stevens à Floreffe auprès du notaire Henri Logé le 28 octobre 1988, ainsi qu'un terrain à bâtir quasi en face, dont la vente fut signée le 30 juin 1988.      Juillet 1989 & 1990

 

1989 1989

 

1990 1990

 

                                           Durant les mois de novembre, décembre et janvier 1989, nous entreprirent les travaux de rénovation de notre seconde maison de la rue Chanoine Stevens et au 1er mars les premiers locataires (Charlier-Dimartinelly) y entrèrent. Au départ, c'était pour y loger ma belle-mère afin qu'elle soit plus près de chez nous et qui avait des soucis pour stabiliser son diabète, mais elle préféra habiter chez nous le 1er juillet 1989. Durant ce mois, je construisis des couches au bout de mon jardin et les mois suivant, nous réaménageons la maison de ma belle-mère à Buzet qui reçut ses premiers locataires (Laurent-Van Koster) le 15 février 1990. Le 31 mai, les locataires de notre maison de la rue Stevens furent remplacés par Bernard-Demelenne après avoir remplacé les châssis de fenêtres en bois par ceux en PVC. En ce mois de mai nous avons reçus chez nous mon frère Gaston avec Yvette Léonard sa compagne depuis 1977, son fils Philippe et sa femme Véronique avec leur fils Andy, ma sœur, Francine, ma belle-sœur Monique et sa fille Marie-Myriam. Durant le mois de juillet, nous avons fait bétonner la cour latérale et arrière, ainsi qu'ériger un mur au nord. En août, ce fut le passage de mon neveu Jean-Pierre avec sa femme Brigitte et leurs enfants, Oweiss et Nolwenn. Faisant suite à une ancienne plainte de Bertha, la voisine de la rue Chanoine Stevens concernant une annexe empiétant sa propriété, nous avons procédé à son abattage avec l'aide de mon frère Gaston et d'Yvette en octobre et fait érigé un mur mitoyen en accord avec cette voisine.

Floreffe mai 1990                                              Août 1990

1990 1990

 

1990 1991

 

14 août 1990                                                Septembre 1991                                  .

                                           Le 24 février 1991, ma femme et moi, nous sommes à nouveau allés visiter le salon "Batibouw" au Heysel à Bruxelles où nous avons particulièrement parcouru les stands des cuisines et des vérandas. Cependant, en mai, nous avons d'abord équipés les fenêtres de notre maison de volets mécaniques blancs et, en novembre, j'ai installé avec mon frère Gaston une cuisine équipée Martin, type Louis XV, en chêne clair avec les électroménager encastrés "Scholtes". En septembre, nous recevions toute la famille Matagne et leurs enfants qui étaient mes voisins à Sclayn. La commune de Floreffe avait organisé un concours de façade fleurie auquel je reçu le 8e prix le 6 octobre de cette année 1991. Le 30 mai 1992, nous recevions Jean-Pierre Wirgot, sa femme et leurs trois enfants. Durant le mois d'août, nous firent carreler la cour latérale et arrière.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

1er mai 1992                               30 mai 1992

1992 1992

 

 

                                           De nouveaux locataires (3e), Baes-Wathelet, entrèrent dans notre maison de la rue Chanoine Stevens le 1er mai 1993. Le 4 mai, ce fut le décès à Morlanwelz d'Anna Döflinger, épouse de mon cousin Jean-Baptiste Gailliez, suivit le 11 mai par le décès à Namur de mon ami Jean-Marie Scohy à l'âge de 45 ans, que j'avais connu au travail comme technicien radio-TV aux établissements Marchal de Namur. Le 13 août 1994, nous recevions ma cousine Marylène, son mari Pierre et ses enfants Jounaid, Kaimil, Yasmine et Aziza. Le 2 novembre, nous avons malheureusement dû nous séparer de Titi, notre chat, dont le vétérinaire ne pouvait plus rien pour lui. Il était quand même âgé de 21 ans.

 

 

 

 

                                             13 août 1994

 

199419941995

                                           L'année suivante, le 10 janvier 1995, ma belle-sœur m'emmena son chat qui dans son appartement de Charleroi était fort malheureux et malade. Il avait deux ans et c'était un Siamois femelle qu'elle avait appelé "Puce". Elle a un problème aux reins et nécessite la prise régulière de médicaments, ce qui n'est pas très facile. Au début, la chatte dormait beaucoup et après plusieurs analyses, on s'aperçut qu'en plus, elle était diabétique. Alors, il fallait lui faire des injections d'insuline, l'une le matin et une autre le soir. Depuis, elle a repris vigueur et bon entrain. En avril, nous avons fait construire une véranda à l'arrière de notre maison, remplacé les meubles de notre chambre à coucher. Le 1er décembre, nous hébergions les 4es locataires à la rue Chanoine Stevens qui sont des retraités, d'anciens éclusiers (Courbet-Delay).

 

 

 

 

 

 

 

 

1995 G Floreffe Véranda 1995 H Floreffe Véranda19911991

En 1995

 

1995 I Floreffe Chambre 1995 J Floreffe Chambre

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

1995 A Floreffe Puce 1998 

Puce 1995                                                            14 août 1998

                                            À Buzet, les seconds locataires y entrèrent le 25 janvier 1997 (Broekaert-Goffaux). Nous assistâmes à Carnières à l'enterrement de mon cousin Jean-Baptiste Gailliez qui était décédé le 16 avril. Le 29 août 1998, étant prépensionné depuis le nouvel-an, j'achetais mon premier ordinateur avec un meuble bureau en acajou et le 2 octobre à Lambermont, je reçu des mains de Mathieu Baumans, le nouveau directeur de Coditel, les décorations de travail (30 & 35 ans). Le 8 novembre, ce fut la commémoration des 50 ans de Jeannine. Le 23 décembre, nous nous rendîmes à l'enterrement à Bois de Villers d'Yvette Léonard (51 ans), la compagne de mon frère Gaston et le 31, nous terminions l'année 98 au restaurant du chalet des grottes à Hastière en compagnie d'une amie de travail de ma femme, Liliane et Guy Wolf, son mari.

Lambermont (Verviers) 2/10/98                                                  8 novembre 1998

1998 1998

 

F.J-L : mars 2013

 

Page précédente  -  page d’accueil  -  table des matières  -  page suivante  >