Pages A4 - 80.

 

4. 2. 02- Conseils aux nouveaux élèves.

 

 

                                            

 

 

 

                                          Encore dépaysée, voici la nouvelle promotion que nous efforcerons d'acclimater afin de leur permettre d'aborder avec beaucoup plus d'aisance les études du niveau A2.

                                       Salut ! Nouveaux camarades ! Vous aussi, vous allez braver les études techniques moyennes supérieures et en tant qu'ancien permettez-moi de vous aidez dans votre tâche, car au début cela va vous sembler dur. Il vous faudra vous adapter car vous êtes non seulement dans une école mais aussi dans une caserne. Si vous êtes plus avare de tous les instants libres que de votre argent, vous vaincrez facilement toutes les difficultés. Ceci n'est pas une raison pour exagérer, car ce serait une folie de vouloir faire en un jour le travail d'une semaine, ou de passer une partie de ses nuits en veilles laborieuses. Le corps le plus robuste ne peut résister longtemps à de tels excès. Une vieille et bonne maxime dit: "se coucher tôt, se lever tôt, donne santé et sagesse". Vous devrez être rapide, énergique, calme et éveillé, ce qui vous procurera encore quelques minutes de répit. Avant de commencer vos cours, étudiez votre horaire et voyez vous-même les jours chargés. Tracez-vous un plan des matières à voir aux études; par exemple, si les derniers jours de la semaine sont plus remplis, étudiez pour ceux-ci la veille des leçons pour le lendemain. Pendant les week-ends mettez-vos cahiers en ordre et revoyez les matières qui sont les plus difficiles. De toute façon, vous pourrez mieux assimiler vos leçons et profiter au maximum de toutes vos heures d'étude. Je vous dirai aussi, de bien écouter vos instructeurs. Suivez chaque leçon avec le maximum d'attention, et ne laissez pas se créer des trous dans vos connaissances qui ne vous empêchera peut-être pas de réussir votre examen, mais il pourrait, dans l'avenir, être la cause de la mort d'un homme et la perte d'un matériel couteux. N'hésitez donc jamais à demander des explications à votre professeur lorsque vous ne comprenez pas bien l'un ou l'autre point de la leçon. Etudiez régulièrement et attentivement les cours techniques, car ils sont de grande importance. Il ne faut pas se contenter des livres que vous recevrez, mais prenez des notes pendant les leçons pour compléter vos cours et mieux les comprendre. Méfiez-vous des travaux pratiques qui ne sont pas à sous estimer, car ils ont autant d'importance que les cours théoriques. Au laboratoire vous avez la possibilité d'utiliser du matériel pour vos travaux et faciliter ainsi votre compréhension des cours, surtout ne l'abimez pas, respectez-les. Essayez que, dans votre classe, tous vos condisciples créent un esprit d'équipe, et que chacun d'entre vous soit discipliné afin de faciliter la besogne du chef-classe. Celui-ci est désigné par la direction des cours et est responsable de l'ordre, du nettoyage, de la propreté des locaux et des rassemblements.

                                             Camarades ! Ne vous en faites pas au début, tout ira bien, et vous serez récompensés de votre travail. Si vous êtes objectifs, vous devez reconnaître que toutes les particularités de cette vie trouvent leur justification, non pas dans un sadique besoin de vous vexer et de vous brimer, mais dans l'obligation qu'a le cadre de l'école de vous former comme spécialiste, comme militaire et comme homme. Comme spécialiste: pour vous faire acquérir les connaissances techniques et la conscience professionnelle requises qui par votre négligence tuent l'innocent pilote qui vous fait confiance. Comme militaire: pour vous mettre à même d'exercer ce métier dans les dures épreuves des conflits, de la guerre, en vous développant Physiquement et moralement, et en vous faisant acquérir cet esprit de discipline qui vous fera vaincre la peur, et agir en synchronisation avec les autres éléments de la machine, dont vous ferez partie. Comme homme, enfin: pour achever votre préparation à la vie, en forgeant votre caractère au contact des difficultés et des vicissitudes du métier militaire, et en développant votre sens social par la vie en communauté. Ne regimbez donc plus et aller de l'avant avec le sourire, et avec la conviction que vous ne regretterez pas, plus tard, votre séjour à Saffraenberg.

 

                                             F.J-L : 24 sept.1960

 

<  Page précédente  -  page d’accueil  -  table des matières  -  page suivante  >