Pages A4 - 160 à 162.

 

 

5. 3. 10- Des îles ... à la séduction!

 

 

 

 

 

 

                                    I l y a, pour qui sait flâner, un regard de fleur, une syllabe d'oiseau, une chanson de vent ou un baril d'eau pour enchanter la fantaisie qui nous habite et la faire cheminer, éperdue, dans le sortilège poétique de la multiple splendeur de ses îles. À quelques brases du Cap Carveiro, en Estremadura, nous découvrons déjà un groupe d'îlots rocheux rougeâtres, qui émerge de l'océan vert et transparent. La plus importante des îles Berlengas est reliée à Peniche par un service de bateaux; c'est un endroit calme et pittoresque, devenu un centre touristique apprécié depuis que la vieille forteresse a été transformée en hôtel. Elle ne possède aucun village: les seules constructions sont le phare occupant le centre et le sommet, quelques maisons de pêcheurs habitées en été, et la forteresse bâtie dans la mer est reliée à l'île per un pont très étroit. Le sol dénudé et aride limite les promenades à terre, mais celle que l'on peut faire en barque avec les pêcheurs sont innombrables; les tunnels marins, les grottes, les petits fjords, abrités par des hautes murailles, sont autant d'endroits charmants. Sous la forteresse, la "grotte bleue" aux eaux translucides est, comme un saphir, le joyau de l'île.

 

Berlenga Grande# Porto Santo#

Berlenga Grande - Porto Santo

                                    Madère, Portosanto et les Désertas constituent un archipel, qui surgit de l'océan au large des Côtes Marocaines, à 925 kilomètres au sud-ouest de Lisbonne. Leur climat exceptionnel (16° en janvier, 22° en août) en fait un séjour délicieux en toutes saisons. Les îles ruissellent de fleurs. L'eau des fleuves est captée par un système d'irrigation, qui permet de cultiver, en gradins, les flancs de lave noire des anciens volcans, et les ravins débordent de bougainvilliers géants. À Noël, Funchal est un immense et flamboyant bouquet de poinsettias et, le soir de la saint Sylvestre, les fleurs lumineuses d'un feu d'artifice illuminent la baie.

                                    Madère n'a pas de plage, mais des piscines se succèdent au pied des jardins suspendus des grands hôtels. Les eaux calmes et très profondes permettent de faire du ski nautique et du surf dans les meilleures conditions, et on peut se baigner toute l'année. Les touristes peuvent faire de nombreuses excursions très variées, et même de l'alpinisme, puisque le Pico Ruivo atteint 1861 mètres. Ils s'y promènent en chars à bœufs, ou dégringolent en toboggan d'osier des hauteurs du "Monte". À moins qu'ils préfèrent se faire porter, en hamac, à travers les palmiers et les orchidées des jardins du Reid's. On y trouve beaucoup de fruits exotiques: bananes d'argent, anones, mangues, maracuja et ensuite des vins. Depuis 500 ans, le vin de Madère est justement célèbre, si parfumé que, jadis les dames en humectaient leur mouchoir; velouté et chaud, ou d'une austère et riche sécheresse, selon que l'on choisisse un Sercal ou un Malvoisié. C'est un vin d'apéritif ou de dessert exceptionnel dont Shakespeare a chanté les mérites. Les vanneries de Camacha sont irrésistibles, et les broderies exécutées sur toile, limon, organdi, d'une diversité et d'une finesse étonnante, sont réalisées par des paysannes, qui travaillent en plein air, à l'ombre d'une vigne grimpante ou d'un arbre en fleurs.

 

île Madère# Funchal Madère#

Îles Madères et Funchal

                                    Filles de l'eau et du feu, les Açores sont neuf îles volcaniques jaillies de l'Atlantique au carrefour des courants et des vents. Ce sont pourtant des îles paisibles, couvrant leurs laves refroidies d'un enchantant et chatoyant, tapis de verdure et de fleurs avec la végétation des cinq continents. Eleveurs, paysans, pêcheurs, les Açoriens ont conservés leur outillage ancien, leurs mœurs rustiques et pastorales, leur folklore singulier, et l'archipel est baigné d'un exotisme attachant, celui d'Extrême-Occident. Région encore fumante de geysers, São Miguel, et la plupart des autres îles possèdent d'innombrables sources thermales et médicinales. Le climat y est varié: "les quatre saisons en une journée", dit un proverbe.

 

Açores Furnas# Açores Vila Franca do Campo#

Les Açores: Furmas et Vila Franca do Campo

                                    Ainsi, des îles merveilleuses, des vallées où coulent de beaux fleuves, des forêts hospitalières, des grèves et des lagunes poissonneuses, du ciel toujours clément et lumineux, s'est imprimé le cœur de ses habitants et l'âme de cette terre nouvelle: belle, rêveuse et mélancolique; très riche en monuments majestueux d'une époque lointaine d'incomparable splendeur, témoins silencieux, mais éloquents, d'un passé prestigieux, dont la mémoire se perd dans la poussière des temps. Et la clé qui ouvre toutes les portes de son empire, c'est le sourire. Dans les villages de granit des montagnards ou les cabanes chaulées de blanc des pêcheurs, dans les ruelles du vieux Lisbonne ou les vastes landes et prairies du Tage, le peuple est le même, laborieux, digne, grave et ingénu.

                                    Mais, qu'est-ce donc qui, au Portugal, m'a séduit dès le premier instant avec une telle force ? Est-ce l'Océan, avec ses majestueuses vagues venues de si loin ? Le chant mystérieux de cette immensité des eaux qui nous attire vers l'infini ? Partout de la verdure, de l'eau, la plus luxuriante des végétations. Et que dire de ces petits bourgs, cachés entre les terrasses couvertes de vignes, avec leurs maisonnettes propres et blanches ? De ces châteaux médiévaux, pénétrés encore de l'atmosphère d'une époque glorieuse ? Une lumière infiniment douce, ou bien ces visages si calmes, si confiants, si familiers des paysans, est-ce cela qui nous captive ? Ce cœur fier, cette âme noble d'un peuple que rien n'a pu corrompre ? Je ne sais ...

                                    Et l'on découvre qu'un de ses plus grands attraits semble découler de l'harmonie entre l'effort de l'homme, l'œuvre du temps et celle de la nature. On en conclut que l'art ou la technique et l'esprit des hommes ne se sont pas heurtés à cette nature, ni au passé. C'est un ensemble d'impressions, à vrai dire qui nous saisit soudain dès que nous franchissons la frontière de ce pays admirable. Mais sa beauté est faite de tant de choses, son histoire est si riche, que je dois me contenter d'un choix assez restreint pour donner une idée de ce Portugal si disséminé et tellement romantique: pour l'instant la nation portugaise ne s'étend pas seulement en Europe, c'est une mosaïque, composée de territoires très éloignés, réunis entre eux par la mer, dont l'ensemble forme le "Portugal".

 

Le Portugal en 1967#

 

                                    Au livre du temps, un artiste mystique qu'une peine d'amour mène au bout de son espérance, a tourné ces merveilleuses pages d'une vie qui n'en peut plus d'avoir été a trop d'épuisants bals de soleil, d'avoir gaspillé, à longueur de jour et de nuits, des trésors de fleurs, de parfum et de sable, d'avoir galvaudé les incomparables richesses des monts et forêts, de la mer et des îles, les pages des jours clairs, des jours chantants, des jours enluminés de chaudes couleurs et de blondes clartés, les pages de mes aventures au soleil, des temps comblés où j'allai au rendez-vous de la liberté, à la rencontre de l'infini ...

 

                                             F.J-L : 2 novembre 1967 (20 ans)

 

<  Page précédente  -  page d’accueil  -  table des matières  -  page suivante  >